24 mai 2015

Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith


Auteur : Antonia Medeiros

Éditeur : La Bourdonnaye
Collection : Fictions
Parution : 19 Mars 2014
Pages : 185


Résumé :

Germain Crèvecoeur, l'un des plus grands créateurs de chaussures pour femmes du XXème siècle, vient d'être retrouvé pendu. L'artiste adulé, mais pourtant tristement solitaire, lègue tous ses biens à son fils caché, Raphaël. Ces richesses comprennent une maison étrange aux murs couverts de souliers féminins et des lettres dans lesquelles le défunt dévoile le roman de sa vie ainsi que ses plus terribles secrets... Tout commence en 1915, avec Edith, femme magnifique et forte, mariée malgré elle à Romain et secrètement amoureuse d'Hektor. Le premier est un cordonnier fétichiste et dangereux, le second est un soldat allemand de la Grand Guerre, ennemi de la patrie. Mais l'amour, apatride, se joue des frontières comme des convenances.

Mon avis :

J'ai voulu découvrir les éditions de la Bourdonnaye avec ce livre, qui m'intriguait beaucoup. Le résumé ne nous laisse que très peu d'informations et l'histoire nous reste floue.

On se retrouve, ici, avec Raphaël, qui vient d'apprendre l'existence de son père, Germain Crèvecoeur, qu'au moment de sa mort. Celui-ci lui lègue son magasin de chaussures, qui était aussi sa demeure. Nous avons des retours en arrière, vers 1915,  avec le personnage d'Edith. Cette personne est assez intrigante, introvertie et n'a pas une vie des plus luxuriante. D'autant plus, que pour la tradition familiale, le magasin de chaussures doit revenir au fils, c'est pour cela qu'Edith doit se marier contre son gré. Son promis est Romain Crèvecoeur, un personnage froid, sans sentiments, et qui ne se marie non par amour mais seulement pour le profit du magasin. Nous avons dû mal à lier tous les personnages ensemble.

Le style d'écriture de l'auteur est assez classique : lent et très descriptif. Elle décrypte chaque pensées et chaque passé de tous les personnages. Elle s'attarde parfois sur certains personnages qui n'ont pas d'importance, ce qui ralentit la lecture. C'est un point qui m'a déçue. Mis à part cela, j'ai aimé son écriture très studieuse, que l'on croise rarement aujourd'hui.

J'ai trouvé, cependant, que l'on a dû mal à s'attacher aux personnages. Pour ma part, je n'ai vécu l'histoire que de façon extérieure, et non en m'identifiant aux personnes. Ce qui m'a d'autant plus troublée est que vu le titre, je pensais suivre seulement le personnage d'Edith. Cependant, nous interférons entre Raphaël et Edith. En plus de cela, nous apprenons des choses sur Romain qui aurait pu, je pense, attendre le second tome pour être autant dans le déni qu'Edith, ou en tout cas avoir des doutes comme elle mais ne pas savoir la vérité.

Ce livre n'est pas un coup de cœur, l'auteur s'attarde de temps en temps sur des détails qui n'ont pas d'importance. La lecture est donc ralentie et devient ennuyeuse durant ces moments. Cependant, je souhaite tout de même lire le second tome réservé à Romain Crèvecoeur, qui est le personnage le plus troublant : toujours de marbre quoiqu'il se passe. Un personnage sans cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être passé, kiss ♡