22 juin 2016

L'insigne du boiteux


En partenariat avec les éditions La Bourdonnaye ! 

Résumé : 


Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leur fils de 7 ans. Opérant à l'arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu'il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?
Pour répondre à ces deux question fondamentales, le commandant Falier s'adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, "retraité" de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d'un petit garçon de 7 ans. Détail qui n'échappera sans doute pas au Prince...


Mon avis :


Ce livre me donnait envie lors de sa première sortie, alors quand les éditions La Bourdonnaye m'ont demandé si je le voulais lors de sa seconde édition, j'ai vivement accepté. Et je les remercie pour ce partenariat

On va suivre l'affaire d'une série de meurtres où l'assassin tue des mères de famille de façon effroyable, devant leur enfant. On est tout de suite, dès le début du roman, plongé dans le bain avec la présentation d'une scène de crime, qui fait froid dans le dos. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on a peu de répit dans ce livre, les péripéties et les actions s'enchaînent, ce qui fait qu'on ne quitte plus le livre avant de pouvoir savoir la fin. C'est pourquoi je l'ai lu en 2 jours !

Les hommes de l'enquête s'aperçoivent que le meurtrier utilise un rituel essentiel pour lui, en tuant ces victimes. Il faudra alors chercher d'où vient et ce que signifie ce rituel dans le passé du tueur. C'est un côté que j'ai bien aimé, car on rentre dans une sorte de psychologie, pour comprendre pourquoi le tueur fait cela, et comment a-t-il pu devenir ainsi. C'est ce côté là que je recherche souvent dans les policiers, et que je retrouve très peu.

Quant aux personnages de l'enquête, j'ai bien aimé Jeanne Lumet, qui ne se démonte pas malgré ce qu'elle vit et voit, alors que c'est la première fois qu'elle est confronté à tout ça. Quant au commandant Falier, pour je ne sais quelle raison je l'ai apprécié, il se met dans la peau d'un flic méchant alors que tout ce qu'il veut c'est arrêter ces crimes qui le rongent de l'intérieur. Quant au professeur Bareuil, c'est un personnage que je n'ai vraiment pas apprécié, voire détesté. Mais je pense que c'est le but de l'auteur. On a l'impression qu'il se réjouit sur le malheur des autres, et je me pose encore beaucoup de questions sur lui.

J'ai vraiment passé une bonne lecture. On est très vite happé dans notre lecture par toutes ces actions qui s'enchaînent, nous montrant qu'il y a une réelle chasse à l'homme et que l'étau peut se resserrer autour de nous à tout moment. Les soupçons se tournent vers tout le monde, ce qui nous rend paranoïaque dans le livre, si je puis dire. J'ai vu qu'il y avait un tome 2, et vu le résumé, l'auteur nous réserve un truc excellent, rempli du suspens encore une fois. Donc il faudra que je me le procure pour le lire, car il me fait très très envie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être passé, kiss ♡