13 juin 2015

Le prix du pardon, tome 1 : Passion et Conséquences


Auteur : Fabiola Chenet

Éditeur : Làska
Genre : Romance historique
Parution : 21 Novembre 2013

Format e-book

Partenariat avec les éditions Laska.


Résumé :

Edouard Beriley, duc de Grandsvale, est un libertin notoire. En route pour la demeure familiale, il est surpris par une averse. Par chance, il trouve refuge chez une jolie orpheline. S'il doit passer la nuit chez elle, Edouard a bien l'intention de la séduire...et de l'oublier aussitôt.
Jeune, naïve et seule au monde, Alexandra Blackwood veut croire aux belles paroles d'Edouard.Quand il l'abandonne le lendemain, la leçon est terrible...mais elle compte bien ne jamais l'oublier.
Un an plus tard, leurs chemins se croisent à nouveau. Bien des choses ont changé et surtout, la rancune d'Alexandra est à son comble. Edouard, lui, ne semble se souvenir de rien. Il est même décidé à la conquérir.


Mon avis : 

Je remercie tout d'abord les éditions Laska pour l'envoi de cet ebook. J'ai accepté car lorsque j'ai lu le début du résumé, cela m'a plu. Il faut savoir que j'adore les histoires sur l'époque du XVIIIème ou XIXème siècle.

Dans cette histoire, nous nous retrouvons en 1850 en compagnie d'Alexandra , qui est une jeune femme qui a grandi assez vite après la mort de son père et la maladie de sa mère. Nous faisons aussi connaissance d'Edouard, qui se retrouve coincé sous une tempête et qui doit trouver refuge au domicile de Mlle Balckwood. C'est dans cette nuit que l'histoire va commencer.

Je vais avoir du mal à parler de ce livre sans révéler les détails de l'histoire, mais je vais essayer. D’ors et déjà, j'ai trouvé le personnage d'Alexandra très niais, tellement que ça en devient lassant à force. Je n'avais qu'une envie, qui était de la secouer et de lui dire de ne pas être aussi naïve, que la vie n'est pas rose. Et c'est à cause de ce trait de caractère qu'elle tombe dans le panneau d'Edouard, ce qui m'a encore plus fait soupiré. Franchement, cette femme m'a paru, au début, vraiment désespérante.

Cependant, je ne pourrai nier qu'elle a paru un peu plus forte après cet événement, elle a affronté une situation vraiment pas facile, et surtout, elle a su tenir tête à Edouard. Bon dieu ce que cela m'a fait du bien  ! Ce personnage masculin est au début antipathique, nous n'avons vraiment pas envie de nous accrocher à celui-ci. Pourtant, au fil de ma lecture, lorsque les rôles s'inversent, nous prenons presque pitié de celui-ci. C'est ce point que j'ai bien aimé : l'auteur arrive à inverser notre avis sur les personnages.

Il y a un personnage en particulier qui m'a retenu, qui est la grand-mère d'Edouard. C'est un personnage touchant, par le fait qu'elle se sent seule car sa famille ne vit plus avec elle, mais parce qu'elle fait en sorte que cela change. Certains traits de caractère m'ont fait pensé à ma propre grand-mère, et cela m'a fait sourire.

Mais, ce livre n'est vraiment pas un coup de cœur. Les personnages, surtout celui d'Alexandra sont vraiment désespérant, et surtout j'ai très vite deviné le fil de l'intrigue, même si deux ou trois événements m'ont surpris, cela n'a pas été grandiose. J'ai même, par souvent levé les yeux au ciel. J'ai fini ce roman car l'époque de l'histoire a fait que j'accroche vite, généralement. Je vais lire, tout de même , la novella sur Vivian , pour voir ce qui advient de ce personnage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être passé, kiss ♡